LE MEILLEUR FINANCIER de Paris, Hugo et Victor, chez Fou de pâtisseries, Paris Montorgueil

Certaines photos pourraient se passer de commentaires…

Financiers aux noisettes du Piémont et praliné

Financiers aux noisettes du Piémont et praliné                  Hugo et Victor chez Fou de Pâtisseries

Voilà les financiers qui me font de l’oeil chaque fois que je passe devant la boutique de fous de pâtisseries, qui offre une sélection de pâtisseries de grands chefs.

Les petites noisettes du piémont sont comme une invitation à poursuivre plus loin l’aventure, entrer dans la boutique, et déguster une de ces merveilles (à 3 € quand même), fourrées au praliné…

Ils arrivent rarement intacts mais j’ai fait un effort : voici la coupe de la bête

Financiers aux noisettes du Piémont et praliné

Financiers aux noisettes du Piémont et praliné                  Hugo et Victor chez Fou de Pâtisserie

 

Informations pratiques :

Fou de pâtisseries
45, rue Montorgueil
75002 Paris

ouvert tous les jours

 

Ou dans les boutiques de Hugo et Victor

STREET FOOD GOURMANDE dans le marais, par les chefs de PAIN DE SUCRE,Nathalie Robert et Didier Mathray, Paris 3eme,

Nouveauté : Pain de sucre devient un incontournable de la street-food parisienne.

https://www.facebook.com/paindesucreparis/

 

Difficile de me faire sortir de mon silence depuis quelques années. Il aura fallu la nouvelle offre de street food et pâtisserie salée de la pâtisserie Pain de Sucre, régulièrement classée parmi les 10 meilleures pâtisseries de Paris, pour que je me décide à partager à nouveau mes nourritures terrestres.
L’offre salée des deux chefs, Nathalie Robert et Didier Mathray, qui ont été les premiers à se lancer sur ce créneau il y a 8 ans, a été essentiellement portée par Nathalie et son envie de revenir à sa première passion, la cuisine. Elle a en effet travaillé côté salé dans de nombreux restaurants étoilés avant de se tourner vers le sucré et de devenir chef pâtissière d’un restaurant 3* michelin.
Cette passion a connu un nouvel élan en janvier, car Nathalie a décidé de totalement renouveller sa gamme.
Aperçu général de l'offre salée de Pain de Sucre

Aperçu général de l’offre salée de Pain de Sucre

En plus du traiteur, et de l’offre traditionnelle, riche et gourmande, qui plait beaucoup au public masculin, les clients trouvent désormais des salades saines et légères et des soupes chaudes ou froides. Nathalie m’a expliqué avoir été inspirée par les femmes, et leur envie de bien être, de santé. Elle propose aujourd’hui une gamme plus vaste qui s’adresse désormais à tout le monde.
Du coup, c’est pratique pour une petite escapade gourmande dans le Marais !
testé le week-end dernier :
Les hommes, et en l’occurence l’homme y a trouvé son compte, avec par exemple :
- des patés en croute,
- des friands aux fromages
- un risotto au homard
- et l’emblématique tarte pain de sel, au canard, foie gras, échalottes confites, et pointe d’estragon.
non non, il n’a pas mangé tout ça, mais on n’en était pas très loin… (seul le friand a été emporté à la maison en fait…)
la version gourmande

la version gourmande – Pain de sucre

Risotto au homard - Pain de sucre

Risotto au homard – Pain de sucre

L'irrésistible tarte pain de sel - Pain de sucre

L’irrésistible tarte pain de sel – Pain de sucre

Pâté en croûte - Pain de Sucre

Pâté en croûte – Pain de Sucre

Le friand emporté à la maison :
Friand au fromage - Pain de Sucre

Friand au fromage – Pain de Sucre

Et pour les femmes, et plus généralement ceux qui font attention à leur ligne, il y a par exemple :
- des asperges avec une sauce aux herbes
- une soupe froide à la tomate et aux asperges
- ou encore une salade végétarienne à l’épautre, baie de goji, graines de tournesol et burrata, mon choix de la semaine dernière.
Bon, j’avoue, la veille j’avais craqué pour une tarte pain de sel qui sortait du four…
L'option légère

L’option légère – Pain de Sucre

Salade végétarienne à l'épautre - Pain de Sucre

Salade végétarienne à l’épautre – Pain de Sucre

Pas testée mais vue en coulisses ….

Nouvelle salade de lentilles, Pain de Sucre

Nouvelle salade de lentilles et asperges                   Pain de Sucre

 

En plus de tout ça, on peut compléter son repas avec par exemple un scone au parmesan qui ne peut laisser personne indifférent, des petits pains fourrés ou tout simplement des sandwichs.

Scones au parmesan, Pain de Sucre

Scones au parmesan, Pain de Sucre

Mini-Pains fourrés - Pain de Sucre

Mini-Pains fourrés – Pain de Sucre

 

On a terminé par les desserts familiaux, qui sont normalement pour deux ou trois…

Crème au caramel, vanille de Madagascar Pain de Sucre

Crème au caramel, vanille de Madagascar
Pain de Sucre

Mousse au chocolat et billes croquantes, Pain de Sucre

Mousse au chocolat et billes croquantes                   Pain de Sucre

Il y a aussi, dans ce format familial, mais testés un autre jour je vous rassure, le riz au lait à la vanille auquel je ne résiste pas, et une crème à la fleur d’oranger, très peu sucrée, avec une petite touche orientale :

Riz au lait à la vanille - Pain de Sucre

Riz au lait à la vanille                   Pain de Sucre

Ensuite, les clients peuvent s’installer sur la petite terrasse de la boutique, dans le corner de la grande boutique sucrée ou se rendre dans un parc adjacent, avant de repartir se promener dans le Marais ou vers Beaubourg (la maison propose bien entendu des couverts à emporter pour la dégustation).
Corner intérieur  Pain de Sucre

Corner intérieur – Pain de Sucre

Preuve de la réussite de cette nouvelle offre, la terrasse de Pain de Sucre est devenue un point de rendez-vous pour nombre de gourmands et touristes, car chacun peut se faire plaisir selon son inspiration, salé ou sucré, gourmand ou léger. Un jour friand et pâté en croûte, et le lendemain salade végétarienne aux légumineuses et asperges.
Les prix restent en plus très raisonnables pour la qualité des produits et le quartier, car on peut se régaler facilement pour moins de 12 €, ou faire des folies et manger pour 20 € :
- salades complètes : 7 à 9€
- tartes et quiches gourmandes : 6 à 12€
- soupes chaudes ou froides : 6€
- sandwichs : de 5€ à 9 € (pour l’énorme pain bagnat)
- pizza sur pâte feuilletée à la burrata : 5€
- asperges bio sauce gribiche : 14 €
- scones au parmesan : 2,5 €
- friand fromage : 5 €
- pâté du poitou : 4 €
Est-il utile d’ajouter que sans surprise, tous les produits sont frais et issus des meilleurs fournisseurs (le coq Saint honoré pour la viande, etc…)
Enfin, pour terminer, après cet interlude salé, il est possible de poursuivre l’aventure gourmande dans la boutique sucrée, c’est bien pratique…
Et non, non, je ne vais pas reparler du rosemary, des fraisiers, ni du Paris-Brest… Il suffit pour ça de rechercher mes précédents articles, et même le premier en fait… :
http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/03/24/mes-chouchous-pain-de-sucre/
Pâtisseries de Pain de Sucre, toujours classée parmis les 10 meilleures de Paris

Pâtisseries de Pain de Sucre, toujours classée parmi les 10 meilleures pâtisseries de Paris

Pain de Sucre version pâtisserie salée est désormais pour moi un incontournable de la street food à Paris, à tester d’urgence (en toute objectivité bien sûr – oui oui, Nathalie et Didier sont devenus des amis, mais rien ne pourrait contraindre mon estomac exigeant à se diriger presque automatiquement vers leur boutique deux fois par semaine au minimum…) !
L’offre est tellement riche que je referai des articles dans les semaines à venir pour vous raconter mes dernières dégustations.
Informations pratiques :
Pain de sucre (2 boutiques, salée et sucrée)
14 rue rambuteau
75003 Paris
fermé les mardi et mercredi
01 45 74 68 92

The restaurant, place centrale, CHORA, AMORGOS

Et voilà mon dernier coup de cœur

Vous allez voir, c’est vraiment super pratique, la porte d’à côté.

Il suffit de :
1/ prendre un avion pour Athènes
2/ enchaîner sur  8/9 heures de bateau pour Amorgos
3/ louer une voiture à Katapola
4/ rouler 15′
5/ et zou, on marche dans la rue principale pour arriver au centre du village de Chora

 

et là, on tombe sur cette place magnifique, à l’ombre d’un figuier

20150505_134308

 

 

Ensuite, on peut enfin souffler, les plats arrivent, et c’est toute votre vie qui va être transformée, si si … :

Petit aperçu général :

20150505_124832

 

Beignets de courgette, avec une pointe de menthe et du fromage frais, pour lesquels je pourrais refaire 9h de bateau sans problème :

20150505_125255

 

 

The salade Grecque, avec de la feta parfaite, pas trop sèche :

20150505_125302

 

Et c’est à ce moment là que la tablée entière se dit :
et si on restait là, à boulotter des croquettes de courgette entre amis?
avant d’aller surveiller notre élevage de cochon et notre production artisanale de limoncello (indispensable pour la survie du groupe en question) ?

Et si vous faites le voyage, mon petit doigt me dit qu’on aura des copains pour boire notre production locale…
Alors qui est partant pour élever des cochons avec nous ??
Je sais, ce n’est pas très sympa de vous proposer une adresse aussi inaccessible après des mois de silence, mais voilà, les coups de cœur ne se commandent pas.

 

Informations pratiques : 

c’est loin, très loin, trop loin (cf explications du début) !!

et évidemment, ce n’est pas cher du tout, 10€ maximum par personne.

CLAIRE DAMON l’hiver, DES GATEAUX ET DU PAIN irresistibles, Paris 7eme et 15eme

La lubie du moment, le gâteau lait-noisette de Claire Damon, et son gâteau au café, léger, avec une pointe de fleur d’oranger…

La chef signe encore des gâteaux délicieux, aériens, parfaitement équilibrés.
Oui, chocolat au lait et noisettes du piémont, c’est une association assez classique (cf le plaisir sucré de Pierre Hermé par exemple), mais rendre un gâteau aussi riche léger, c’est une vraie performance. Le sabayon au chocolat au lait est incroyablement délicat.

Voilà la moisson du jour ! :

DSCF0912

 

Le parfait équilibre : le sabayon au chocolat au lait, une couche au praliné, et un biscuit aux amandes avec des noisettes du Piémont légèrement torréfiées..
je craque, je craque, toute les semaines, voire plusieurs fois par semaine…

DSCF0914

Celui au café est excellent également, la pointe de fleur d’oranger surprend, c’est délicat, le café n’est pas trop présent non plus, comme un tiramisu.
biscuit croquant aux amandes caramélisées, crème café, biscuit imbibé de café, crème légère à la fleur d’oranger.

DSCF0916

 

Bref, la chef nous a encore bluffé. Elle a un palais exceptionnel.
Chaque saveur dosée avec justesse est là pour sublimer les autres.
La créativité de la pâtissière n’est jamais vaine.
Cet automne, elle avait également élaboré une tarte aux myrtilles sauvages, après avoir cherché des années des fournisseurs en Auvergne.
Bref, Claire Damon est une passionnée, une perfectionniste, comme on en trouve peu finalement, et fait la joie de mon estomac exigeant !

Et bien évidemment, il ne faut pas repartir sans du pain de son associé, irrésistible et croustillant.

Une chose est certaine, la chef ne perdra pas sa place dans mon classement des meilleures pâtisseries de l’année prochaine !

Les créations de la chef en été :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2010/07/11/claire-damont-lete-patisserie-des-gateaux-et-du-pain-paris-15eme-un-delice/

 

Classement 2014 des meilleures pâtisseries :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2014/02/04/classement-2014-des-4-meilleures-patisseries-parisiennes/

 

Informations pratiques : 

la chef a désormais 2 boutiques, une rue du bac, à côté de la pâtisserie des rêves et une dans le 15ème

Des gâteaux et du pain,

89, rue du Bac, 75007, Paris
01 45 48 30 74

63, Bd Pasteur, 75015, Paris
01 45 38 94 16

Fermé le mardi

 

NHA-QUE, le meilleur vietnamien de Paris ?? Paris 11eme

La rentrée pose toujours des problèmes de fond :

- où et comment trouver de la bonne nourriture vietnamienne ?
- faut-il prendre un billet pour le Vietnam pour les prochaines vacances?
- ou se (re)mettre à la cuisine vietnamienne ?

Ne me demandez pas pourquoi, mais ces questions existentielles reviennent en général au mois de septembre!!

L’année dernière, la bonne surprise de la rentrée a été le jardin Montsouris :
http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2013/10/25/restaurant-vietnamien-le-jardin-montsouris-une-merveille-paris-14eme/

 

Et cette année, oh miracle, j’ai découvert Nhà-Quê, dans le 11eme, à côté du métro Saint-Maur.

Le chef donne des cours de cuisine et a le goût des produits, ce qui est rare dans les restaurants vietnamiens!
Le boeuf est délicieux par exemple.

Et voilà, plus besoin de prendre un vol au plus vite pour Ho-Chi-Minh-Ville.
L’extase se trouve en plein Paris.

J’en ai même oublié de faire des photos, les 2 fois où nous y avons dîné, c’est dire.

A ne pas rater :

- les raviolis vietnamiens, divins, la pâte de riz est fine, la farce délicieuse
- les rouleaux de printemps sont a tomber aussi. Il y en a un qui est une réinterprétation de la Phô, servi avec un petit bouillon. La feuille de riz est fine également, moelleuse, pas sèche.
- les plats : on a testé pas mal de chose, tout était délicieux : Bo luc lac, un classique de la cuisine vietnamienne, un boeuf au basilic et citron vert, très frais…
- et les desserts étaient sympa, vietnamiens ou classiques, du genre crème vanille framboise-mangue, moelleux au chocolat

seuls les nems, qui sont bons, sont en dessous du Jardin Montsouris!

Affaire à suivre, avec quelques photos, promis.
Vu les économies réalisées sur le billet d’avion, je vais y passer mon automne je sens.
J’avoue, c’est mal, mais j’ai même hésité à vous donner cette nouvelle adresse…

4eme visite : et voilà les photos promises…

le restaurant et sa petite terrasse :

DSCF0689

 

Le bo bun ! :
DSCF0691

 

Le fameux boeuf luc lac, un classique de la cuisine vietnamienne, avec une viande de qualité

DSCF0692

 

Du boeuf au citron vert et basilic, très frais, une réussite :

DSCF0696

 

Et le cadre, sympa, même si on est un peu à l’étroit :

DSCF0690

Les prix :
entrées : 6-9€
plats : environ 18€
dessert : 5-6 €

bref, raisonnable, environ 25-30 € par personne.

La salle est très petite, alors il vaut mieux réserver.
Seule petite réserve : la déco est sympa, mieux qu’au Jardin Montsouris (pas difficile) mais la musique était un peu trop forte et c’est petit, donc pas très intime.

Mais franchement, vu la qualité de la cuisine, on s’en fiche !!
ma reco : courrez-y !

 

Informations pratiques :

Nhà-Quê
20 rue du general Guilhem, 75011 Paris

06 16 88 89 74

ouvert du mardi au vendredi, midi et soir, et le samedi soir.

http://www.nhaque.fr/

 

TOP 3 de mes CANTINES ITALIENNES, Paris

Pour cette rentrée, voici un petit top 3 de mes cantines italiennes, testées, retestées et largement approuvées par mon estomac (fort exigeant comme chacun le sait…) !!

 

 

CAFFE DEI CIOPPI

Une petite tratoria fabuleuse, où on peut déguster de délicieux risottos, pâtes, raviolis maison, plats du jours. Ils font même parfois un risotto aux artichauts, mon péché mignon.
C’est petit certes, mais jamais décevant.

Prix : entre 20 et 35€

159 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris

01 43 46 10 14

De midi à 14h et de 19h30 à 22h15.
Fermé samedi, dimanche et lundi.

 

AMICI MEI

Le repère de pas mal de gourmands qui veulent déguster des pizzas parfaites.
Les pâtes sont excellentes également.

Prix : entre 20 et 35€

44, rue Saint-Sabin, 75011 Paris
01 42 71 82 62

De midi à 14h30 et de 19h30 à 23h.
Fermé dimanche et lundi.

 

ROSSI & CO

On mange toujours bien chez Marco, ancien d’un restaurant étoilé napolitain.
Le chef propose une cuisine originale, avec des produits toujours exceptionnels.
Le menu carte du midi est d’un rapport qualité-prix particulièrement intéressant (24€).

Prix : entre 24€ le midi, soir, minimum 45€

10 Rue Mandar, 75002 Paris
09 54 96 00 38

De midi à 15h et de 19h45 à 23h.
Fermé dimanche.

 

 

et lorsque c’est la fête, je suis assez fan de Il Gusto Sardo, dans le 16ème arrondissement, trop trop bon, mais le budget est un peu plus élevé.
Il faut compter 40 à 50 € à la carte.

ARNAUD LARHER et ses guimauves addictives, Paris 6eme

Mon petit conseil pour la rentrée :

(re)plonger avec délices dans ses addictions sucrées.

Une petite visite promise depuis l’article sur les guimauves de Pain de Sucre :
Arnaud Lahrer, chocolatier et meilleur ouvrier de France.

Il fait de délicieuses guimauves aux fruits, enrobées de chocolat, petites, légères… on peut boulotter toute la boite en quelques minutes.

C’est simple, il y en à 6, et ça coûte environ 6 €. C’est cher, mais c’est bon !

DSCF9699

DSCF9703

 

Vue de la boutique : il y a aussi des pâtisseries, mais je préfère ses chocolats, les rochers sont très bons…

DSCF9701

DSCF9700

 

et voilà comment se remettre de la fin des vacances !

bonne dégustation…

 

Informations pratiques : 

http://www.arnaud-larher.com/

Arnaud Larher
93 rue de Seine – Paris 75006
ouvert du mardi au dimanche

 

53 rue Caulaincourt – Paris 75018
57 rue Damrémont – Paris 75018
ouvert du mardi au samedi et dimanche matin

 

 

 

COLORAVA, bonnes patisseries, brunch et belle déco, Paris 6eme

Comment paufiner sa ligne de rêve avant l’été ?

Sans surprise, j’ai encore la réponse à cette question existentielle :
Allez faire un petit tour chez Colorava, dans le 6ème arrondissement de Paris.
Le chef est passé par les cuisines du Plaza, chez Michalak, entre autres et donc ses pâtisseries sont relativement légères, oui oui (à noter dans la liste de ses excuses bidons).

Ses gâteaux sont très bons, surtout les appareils.
Un petit défaut en revanche : les pâtes à chouxétaient un peu sèches.
Le brunch est très prisé et a l’air sympa (35€).

Le cadre est vraiment original, c’est beau !

c’est parti pour quelques photos :

Le cadre : déco originale et chaleureuse

DSCF9520

DSCF9521

 

on attaque la dégustation !!
Première prise de contact : c’est bien joli tout ça, dans la gamme de prix parisienne, 5.5€ à 6 € pour des petits gâteaux (assez cher donc)
DSCF9513

DSCF9512

DSCF9514

 

dissection de la bête :

petite crème au caramel et pommes, très bon (sauf la pâte à choux qui pourrait s’améliorer)

DSCF9517

 

ouh le joli gâteau au chocolat, pourtant si léger, il m’a fait penser aux délicieuses pâtisseries du chef Michalak au Plaza, en moins cher du coup

DSCF9516

 

le même, découpé, avant d’être dégusté.
On y voit bien l’insert au citron vert qui apporte de la fraîcheur à la pâtisserie.

DSCF9519

et enfin un Paris-Brest, bon, mais loin de ma référence, en la matière, celui de Conticini.
Bonne crème tout de même, et pâte à choux trop sèche.

DSCF9518

 

bref, au global, une bonne expérience et quelques bonnes surprises.
à tester !

INFORMATIONS PRATIQUES :

COLORAVA
47 rue de l’Abbé Grégoire
75006 Paris
01 45 44 67 56
il est fortement conseillée de réserver
ouvert le dimanche

Où trouver la MEILLEURE GUIMAUVE de Paris ?

La question existentielle du jour : où trouve-t-on la meilleure guimauve de Paris ?

 

Je sens que je vais être accusée de partialité dans cette affaire…

Mais où trouver une guimauve dans laquelle on pourrait se rouler dans une sorte de rituel païen ?
Une guimauve qui serait un hommage aux nourritures terrestres, qui nous maintiennent vivants, chaque jour ?

Mais oui, encore eux… car c’est bien chez Pain de Sucre que l’on trouve THE guimauve, la guimauve ultime, the best of the best.

Chocolat et éclats de noisettes du piémont (les meilleures), cette guimauve emprunte aux codes des chocolats au praliné, tout en restant aérienne, comme il se doit.
Prêts pour une dégustation ?

Etape n°1 : la dévorer des yeux en vitrine, préparer sa monnaie (1€50)

DSCF9152

Etape n°2 : faire une opération chirurgicale pour observer la beauté de la bête ou se jeter sauvagement dessus, au choix (mon option, avant même de sortir de la boutique en général !)

DSCF9156

Alors moi je dis un grand merci à Nathalie Robert et Didier Mathray pour nous rendre la vie plus belle, oui oui, rien que ça !

 

nb : une autre option pas mal pour les guimauves : Arnaud Larher, dans le 6ème et le 18ème, pour un prochain article.

 

Informations pratiques :

Pâtisserie Pain de Sucre
14 Rue Rambuteau, 75003 Paris
01 45 74 68 92

CARAMEL AUX FRUITS DE LA PASSION, de Jacques Genin, un petit tour au paradis

Comment remettre un peu de passion dans sa vie ?

 

Le fameux dieu des gourmands, mon grand copain, m’a encore donné la réponse.
Du caramel.
Des fruits de la passion.
Le savoir faire d’un grand artisan.

Et voilà de quoi sortir de l’hiver.
Point besoin d’attendre de se retrouver au paradis des gourmands pour y déguster toutes les bonnes choses que l’on doit y retrouver après notre passage sur terre :
des choux à la vanille, des chocolats Patrick Roger et le Rosemary de Pain de sucre, à minima.

Ici, là, maintenant, un peu de passion !
Le prix est certes un peu élevé, au moins 1€ par caramel chez le maestro Jacques Génin.

Mais pour un tel plaisir ce n’est pas tant que ça en fait.
Et c’est une passion aux risques relativement limités, quelques grammes sur la balance, tout au plus!

 

Les étapes clés pour accéder à ce plaisir terrestre :

Etape numéro 1 : se rendre chez Jacques Génin dans le haut du marais à Paris.

DSCF9018

 

Etape numéro 2 : déballer un caramel aux fruits de la passion et essayer de ne pas s’évanouir immédiatement…

DSCF9023

 

Pour la suite, à vous de jouer !

non non, je ne veux pas savoir…

Informations pratiques :

Jacques Genin

133, rue de Turenne, Paris 3ème

01 45 77 29 01

 

12345...10


lesrecettesdemaxtokenda |
Les petites recettes de Missti |
Spécialités portugaises |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | badb
| Zafferano64
| LEGUMES DE SAISON ET CUISINE