Page d'archive 4

MADRID : HOTEL-RESTAURANT DE LAS LETRAS, point de chute idéal prendre un thé, déguster des tapas…

Entre deux musées, sorties, visites de la ville, l’hôtel-restaurant de las letras offre un point de chute exceptionnel.

Les espaces de restauration sont très agréables, avec d’un côté une ambiance blanche et moderne, et un étage plus coloré et chaleureux.

A l’heure des tapas, le lieu est investi par les madrilènes venus grignoter et discuter entre amis.
Avant 17h, c’est assez tranquille et on peut se reposer tranquillement après une escapade au Prado, tout proche.

Une très belle adresse.

Quelques photos :

L’entrée, avec des mosaïques anciennes :

MADRID : HOTEL-RESTAURANT DE LAS LETRAS, point de chute idéal prendre un thé, déguster des tapas... dans Espagne P1070154-225x300

La partie bar :

P1070153-225x300 dans Restaurant moins de 30 euros

Ouhhh une folie, une tisane (pour ceux qui me traiteraient d’alcoolique ou de goinfre, point de gâteau sur la table, à noter…)

P1070149-300x225 dans Salon de the

P1070128-300x225 dans Tres beau cadre

Les salons blancs :

P1070152-300x225 dans Week-end

P1070151-300x225

Informations pratiques :

http://www.hoteldelasletras.com/movies/inicio.htm

 

 

 

 

L’évènement gastronomique de la rentrée : le NOUVEAU PAIN DE SUCRE, et l’arrivée de PAIN DE SEL

Alors voilà, vu ma passion pour les gourmandises de Nathalie et Didier, vous vous doutez bien que je suis au courant de l’affaire depuis longtemps…

 

Pain de Sucre allait s’agrandir dans une nouvelle boutique et Pain de sel s’installer dans l’ancienne boutique de la rue Rambuteau….
J’ai suivi l’avancée des travaux, mais rien, je ne devais rien dire (pas facile facile), mais depuis hier, enfin, ma parole a été libérée, alors voilà le résultat, un nouveau Pain de sucre magnifique et la naissance de Pain de sel !

 

Pain de sel, est né de l’envie de Nathalie de proposer des créations salées. Vous avez suivi dans ce blog l’arrivée dans la pâtisserie de sa sublime tarte au foie gras, ou de la tarte aux légumes… Piqué par le défi, Didier s’est également lancé dans l’aventure salée, et le couple de gourmands vient donc d’ouvrir ce nouvel espace dédié au salé, aux desserts à emporter, aux repas pour le midi et le soir.

 

Franchement, ne ratez pas ça, ni le nouvel écrin pour les pâtisseries qui est à côté et qui est sublime. On peut même y grignoter un morceau sur des tables à l’extérieur, sur des fauteuils rouges. Je dis rouge, car l’affaire m’a tellement excitée que j’ai rêvé qu’ils pouvaient même changer de couleur et devenir violets si l’envie en prenait à Nathalie et Didier…!!

 

Je n’ai bien évidemment pas tout goûté, alors vous en entendrez certainement parler dans les semaines à venir.

Bref, précipitez vous 14 rue Rambuteau, dans le 3ème à Paris, pour le salé, et à côté pour le salé.

Et pour rappel, le site internet (pas encore à jour, c’est dire la fraicheur de la nouvelle que je vous apporte !!!) de Nathalie Robert et Didier Mathray

 

http://www.patisseriepaindesucre.com/

 

Et maintenant, place aux photos !

 

NOUVEAU PAIN DE SUCRE

Je commence par l’essentiel : le nouvel écrin pour mon-Rosemary-à-moi-que-j’ai qui trône, oui je dis bien trône au milieu de ses petits camarades les autres gâteaux (pour ceux qui ne comprennent pas, lire mes autres articles). Bon les autres peuvent l’acheter aussi…

Vu de l’extérieur :

p1040700.jpg

Et de l’intérieur vu l’importance de l’information :

p1040696.jpg

L’extérieur, avec les sièges rouges, qui peuvent même devenir violets (dans mes rêves !!)

p1040699.jpg

Ouh comme c’est beau ! On dirait une stèle Maya. J’avais suggéré à Nathalie et Didier de faire graver aussi leurs bustes, mais bizarrement, je n’ai pas été suivie sur cette affaire…

p1040697.jpg

Les fleurs sont les amies de Nathalie et Didier, il y en a toujours dans leurs boutiques!

p1040698.jpg

Et on trouve aussi de délicieux jus de fruits, des cakes…

p1040694.jpg

Et bien évidemment, les pâtisseries, même qu’il y en a plein de nouvelles que je n’ai pas goûtées !! (j’ai mes limites tout de même pour ceux qui en douteraient)

p1040695.jpg

On m’a aussi parlé d’un bar à guimauve, de glaces, alors il va falloir suivre l’affaire… 

L’ARRIVEE DE PAIN DE SEL

Les tartes !!!!!! Là aussi il y en a des nouvelles

 p1040707.jpg

Les desserts à emporter… Bizarrement, on n’y retrouve pas le délicat Rosemary, si facile à transporter, j’comprends pas…

p1040702.jpg

les desserts, suite

p1040704.jpg

oh, les tartes en version individuelles, c’est trop mignon, je n’étais même pas au courant, c’est dire…

p1040705.jpg

ça non plus, j’sais même pas ce que c’est, mais ça a l’air drôlement bon.

p1040706.jpg 

Il y a des sandwichs aussi !

Donc là, franchement, plus d’hésitations, foncez rue rambuteau ventre à terre ! 

http://www.patisseriepaindesucre.com/

Informations pratiques 

14 rue Rambuteau 75003 Paris, pour le salé, et à côté pour le sucré

tel : 01 45 74 68 92

ouvert de 10h à 20h

fermé les mardi et mercredi

Très bon restaurant VIETNAMIEN LE PALANQUIN, Paris 6ème,

Le restaurant vietnamien Le palanquin fait parti de mes rituels liés à la nourriture :
- le choux à la vanille de jean-paul hévin du samedi midi,
- le risotto aux artichauts en cas de misère quotidienne,
- la sucette à la guimauve au chocolat de la pâtisserie Pain de sucre du samedi matin
… et le Palanquin, et bien c’est le bobun nem du vendredi soir avec l’homme, la sortie en cas de frigidaire vide, la petite soirée avec mes amies, le rappel de nos souvenirs culinaires communs au Vietnam avec un proche adoré, bref, un moment simple et délicieux, dans un cadre très tranquille !

 restaurant vietnamien Le palanquin  restaurant vietnamien Le palanquin
Certains proches trouvent que ces rituels me rapprochent sensiblement de nos amis les chiens avec :
- la miette de pain du matin
- les croquettes de 18h
- le petit morceau de chocolat avant un sommeil bien mérité dans sa niche…

 

Dans le cas présent, les croquettes sont très bonnes, voyez plutôt :

Le palanquin propose depuis 20 ans une cuisine fraîche, délicieuse, avec de bons produits.
On y trouve les classiques de la cuisine vietnamienne, bobun nems, soupes, boeuf grillé à la citronnelle, ou des plats plus originaux (canard au sésame, etc).

Les prix sont plus élevés que dans une petite cantine vietnamienne de quartier (17€ le bo bun, 25-30€ pour un repas complet), mais on se régale.

 

Mon bobun nem -à-moi-que-j’ai (nems croustillants, légumes croquants, lamelles de boeuf parfaitement cuites…, que personne ne s’approche de ma gamelle!) :

p1020751.jpg

Le cadre : pas mal, très tranquille

p1020747.jpg

 

p1020745.jpg

Un refuge pendant la neige… :

p1020746.jpg

restaurant vietnamien Le palanquin  restaurant vietnamien Le palanquin
Informations pratiques :

Le Palanquin,
12 rue princesse
75006

tel : 01 43 29 77 66

ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi midi

JEAN-FRANCOIS PIEGE, l’évènement de la rentrée

Depuis que Jean-François Piège a quitté le Crillon, les gourmands se demandaient ce qu’il fabriquait : mais quand allait-il ouvrir son nouveau restaurant??

Et enfin, enfin, il a ouvert un nouveau restaurant dans le 7ème.

stop au suspens  : le verdict :
nous avons testé et c’est vraiment très très bien,  une cuisine parfaitement exécutée, comme toujours, avec énormément de goût, la patte du chef, et un rapport qualité-prix exceptionnel, même si cela n’est pas un restaurant bon marché, un service parfait et attentionné.

Pour ceux qui ne le connaissent pas : il a ouvert son restaurant gastronomique au dessus de la brasserie Thoumieux.
Une 10 aine de tables, une atmosphère année 30-40, très tranquille et au final des clients ont l’impression d’être reçu à dîner par le chef et non d’avoir passé une soirée au restaurant.

Il propose la cuisine qu’il aime, avec un côté ludique pour les amuses-bouches, comme il le faisait auparavant dans son restaurant étoilé (classiques revisités – comme une moule frite, comme un jambon beurre etc…-), et une cuisine classique mais excellente, avec des jus réduits délicieux.

 

Le concept est original : on choisit sur la carte 1, 2, ou 3 produits (lorsque j’y étais, il y avait 5 produits : coquilles saint-jacques, homard bleu, turbot de bretagne, poularde de la cour d’Armoise,  boeuf ).

Si l’on prend 2 produits et plus, les portions seront un peu plus réduites.
Ces plats viennent avec des amuses-bouche, du fromage, des mignardises, et un dessert.

J’ai testé les 3 plats, mais franchement, 2, cela doit être suffisant, sauf pour les gourmands qui ont envie d’un menu dégustation…

Quant aux prix, 70€, 90€, ou 115€, pour respectivement 1, 2, ou 3 plats, c’est cher mais très raisonnable vu la qualité des produits et de la cuisine. A s’offrir pour fêter un évènement.

A réserver d’urgence car les tables devraient être rapidement prises d’assaut, vu le nombre d’articles qui sortent en ce moment sur ce restaurant très attendu.

Quelques images :

L’atmosphère :

p1020693.jpg

L’atmosphère bis (non, la lampe n’est pas cassée, c’est de la déco m’a expliqué l’homme) :

p1020690.jpg

 

l’apéritif ludique :

p1020695.jpg
Du pain chaud et croquant (résultat, on en engouffre une quantité industrielle, avant d’enchaîner sur le menu dégustation, ce qui explique probablement le sentiment hippopotamesque de la nuit qui a suivi…, donc je vous dis, prudence, ne cédez pas trop à la tentation)p1020697.jpg
Le homard bleu, traité comme une paella réinventée, avec les calamars taillés comme de minuscules grains de riz, un consomé de homard divin, avec un peu de chorizo et des tuiles safranées :

p1020698.jpg

Turbot de bretagne, merveilleusement cuit à l’arrête, avec une endive au jambon et truffe noire, étonnante alliance de la terre et de la mer, et mélange d’une cuisine moderne et de classiques revisités.
A noter aussi la sauce au vin jaune, que l’on peut ajouter de façon plus généreuse sur le plat, si on le souhaite (graphisme, ou estomac, moi j’ai choisi mon camp, et la petite fiole de sauce supplémentaire a terminé sa vie dans mon assiette!)p1020699.jpg

 

Comme j’avais encore un petit creux, la poularde avec de LA TRUFFE BLANCHE, oui, oui, de la truffe blanche, produit rare et exceptionnel (quand je vous dis excellent rapport-qualité prix, je ne blague pas), la poularde était divinement cuite, et la sauce merveilleuse, sans parler des truffes blanches…
p1020701.jpg

En face, l’homme a mangé du boeuf et c’était très bon m’a-t-on dit
p1020704.jpg

 

pas de fromage, on n’a pas pu, ils avaient l’air bon pourtant

petites mignardises :

p1020711.jpg

et pour finir le dessert, des pommes sur une croûte soufflée, bof bof, mais vu que je ne suis pas fan des pommes, je ne suis pas très objective :
p1020716.jpg

Alors je le redis, vite, vite, réservez vous une petit table pour un grand moment.
Vous ne serez pas déçus sauf pour ceux qui veulent absolument de l’originalité, car ce n’est pas le concept dans ce restaurant dont l’objectif est de très bien manger, avec des produits et excellents et une cuisine millimétrée !!

Avis aux amateurs (moi c’est certain!).

2eme visite : octobre 2013

Difficile d’avoir des places dans le restaurant du chef, depuis qu’il est de plus en plus médiatique.
Mais après plusieurs échecs, nous avons pû à nouveau tester sa cuisine.
Le concept des ingrédients n’a pas changé, en revanche, du côté des entrées et des desserts, c’est une toute autre histoire.
La proposition est beaucoup plus riche, surprenante, et du côté des desserts, il y en a 4 !
Les desserts, d’ailleurs, sont vraiment tops, simples, parfaits, entre une île flottante revisitée, une crème à la bergamotte, un superbe dessert au chocolat…
Alors c’est plus cher, mais ça les vaut (159€ pour 2 ingrédients).
Le tout est généreux, délicieux, beau, renversant, envoutant, troublant, gourmand, mais on y retourne quand???? (ok, c’est un peu cher quand même… même si ça les vaut, sniff)

 

Informations pratiques :

Jean-François Piège, 79, rue Saint-Dominique, 7ème

Tél : 01 47 05 79 79

ouvert uniquement le soir

PATISSERIES de Jean-François Foucher AU PARC HYATT, Paris 2ème

Voici un très beau salon de thé pour affronter la pluie et la grisaille : le park hyatt, à la décoration moderne, est un endroit très agréable pour une pause sucrée.
Le chef pâtissier, Jean-François Foucher, y propose de très bonne pâtisseries, au graphisme impressionnant.

C’est bon, c’est beau, même si mon chouchou en la matière reste toujours Christophe Michalak au Plaza… (et oui, on ne se refait pas!!).

Le plus du Park Hyatt vendôme : le cadre, bien plus agréable que celui du Plaza, avec un petit feu pour se réchauffer après une averse torrentielle…

Pour faire léger, on peut accompagner sa pâtisserie d’un chocolat viennois, pas besoin de manger le soir ensuite !

 

Le chariot de pâtisseries :

p1020115.jpg

 

Le cadre flou, par un as de la photo :-)

p1020114.jpg

 

Une assiette dégustation pour 15€ environ (pas mal du tout !!)

 

p1020112.jpg

Côté tarif, c’est cher comme dans un grand hôtel (environ 10€ pour une boisson, et dans les 15€ pour une pâtisserie)

autres articles qui peuvent vous intéresser :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/03/24/mes-chouchous-pain-de-sucre/

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/07/28/un-gouter-au-plaza-athenee-en-compagnie-des-patisseries-de-christophe-michalak/ 

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2010/09/11/christophe-michalak-le-dieu-des-gourmands-est-de-retour/

 

Informations pratiques :
Park Hyatt Paris-Vendôme
5 rue de la Paix
Paris, 75002
Tél. : +33 1 58 71 12 34

SEVILLE, tapas haut de gamme chez ZELAI

Après Eslava, vous pourrez poursuivre votre exploration culinaire de Séville avec Zelai, excellent bar à tapas haut de gamme, au décors très moderne et aux tapas…….. délicieuses (testées à 2 reprises en 3 jours, c’est dire!).

Vous y trouverez des petites tapas de viandes traditionnelles, des croquettes, un ceviche original et savoureux… un régal…

la carte : les tapas coûtent entre 3,5 € et 5 €, et après 3 ou 4 tapas, vous n’aurez plus faim, alors l’addition reste très raisonnable dans cet établissement (20 € environ).

dsc00005.jpg

 

Plats et atmosphère :

dsc00012.jpgdsc00009.jpgdsc00008.jpgdsc00006.jpgdsc00010.jpgdsc00155.jpgdsc00151.jpg

Informations pratiques

Zelai

C/ Albareda, 22 41001 Sevilla

SEVILLE, délicieuses tapas classiques à ESLAVA

Il fait encore très beau à Séville, 20, 25°, du soleil…

Alors si vous avez envie d’un petit week-end, voici une excellente adresse à tapas, classiques, et parfaitement exécutées, dans un quartier charmant, un peu à l’écart du centre touristique.

Vous y croiserez une vieille grand-mère qui vient y déjeuner tous les jours, tout en savourant une bonne bière (voire 2), des habitants du quartier, quelques touristes…

Le lieu est petit, il n’y a pas beaucoup de place, mais on se régale.

 

Une petite tapas délicieuse : brochette de boeuf et sauce à l’orange

dsc00025.jpg

La place devant le restaurant

dsc00024.jpg

La carte avec des prix très doux : on mange pour 10 à 15 € (brochettes, croquettes maisons, fruits de mer, poivrons farcis, paella le dimanche, la liste est longue!)

dsc00210.jpg

 

Informations pratiques :

Calle Eslava, 3-5, 41002 Séville, Espagne

tel : +34 954906568

 

CHRISTOPHE MICHALAK, le dieu des gourmands est de retour……

2 ans après la première dégustation de l’intégrale de la carte de Christophe Michalak au plaza, le dieu des gourmands a fait son retour, par le biais d’une nouvelle invitation à découvrir toute la carte d’été du chef…CHRISTOPHE MICHALAK

cf article précédent :
http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/07/28/un-gouter-au-plaza-athenee-en-compagnie-des-patisseries-de-christophe-michalak/

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas perdu la main !!CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

J’avais eu l’occasion de m’en rendre compte dans des contextes différents, mais regardez un peu, et courrez profiter des derniers jours de soleil sur la terrasse : CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

LES PATISSERIES :CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

merveilleux gâteau au chocolat, avec du praliné coulant, irrésistible…CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

p1020479.jpg
vue d’ensemble de la dégustation, avec en premier plan la tarte aux fraises-pistaches de Sicile et une salade de fruit aux cerises (j’en salive encore…)CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

p1020475.jpg
L’incroyable vacherin au litchi, graphique, à la meringue parfaitement croustillante et fondante, un déliceCHRISTOPHE MICHALAK

p1020473.jpg

 

Le tiramisu de Christophe, là aussi, un classique exécuté à la perfectionCHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

p1020472.jpg

 

Le chef d’oeuvre visuel et gustatif de l’été, le flower-power (fraise litchi)CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

p1020483.jpg

 

Un florilège de gâteaux : religieuse caramel, le délicieux dorchester (délice chocolat-cacahouète), le flower-power

p1020468.jpg
LE CADRE :

et le cadre pour finir, la terrasse de la cour jardin…CHRISTOPHE MICHALAKCHRISTOPHE MICHALAK

p1020460.jpg

p1020485.jpg

Evidemment, à 2 pour déguster tout cela, nous n’en sommes pas ressortis totalement indemmes…
Mais n’oublions pas que j’ai commencé ma grande carrière en engloutissant un grand saladier de glace aux fraises à l’âge de 10 ans. Alors même pas peur Christophe, je recommence quand tu veux…! (ce sens du sacrifice va tous vous émouvoir, j’en suis convaincue)

Encore merci à Christophe, à sa talentueuse équipe et au dieu des gourmands (le fameux, mon grand copain) . 

autres articles qui peuvent vous intéresser :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/03/24/mes-chouchous-pain-de-sucre/

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/07/28/un-gouter-au-plaza-athenee-en-compagnie-des-patisseries-de-christophe-michalak/ 

Informations pratiques :
Budget : environ 16€ pour un dessert,
et de 10 à 20€ pour les boissons, mais vraiment, l’expérience est inoubliable !

Plaza Athénée, 25 avenue Montaigne, 75008 Paris

ATTENTION : fermé jusqu’en juin 2014!

 

KGB, KITCHEN GALERIE BIS, miam, miam, miam… Paris 6ème

Après la grosse déception Hotaru (cf article précédent), un repas réussi a été plus que le bienvenu !! kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurantkgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant

L’annexe du très bon restaurant The Kitchen Galerie (que je conseille aussi vivement) , KGB, m’a réconcilié avec les découvertes gastronomiques ! Et non, je ne vais pas rester focalisée sur le seul Frenchie, mon chouchou depuis 1 an et demi. (même si je l’avoue j’ai 2 réservations chez lui la semaine prochaine, avant son départ en vacances et un long sevrage jusqu’en septembre…)restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant
Pas de photos, mais le menu : kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant

3 petits amuse-bouches délicieux et originaux :
 avec des saveurs asiatiques, comme dans la maison mèrekgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant

 1 plat très réussi : kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant
du turbot parfaitement cuit, un assaisonnement délicat, avec des petites touches asiatiques là aussi
il y avait aussi du Saint Pierre, des pâtes, un canard fort appétissant et un autre plat de viande dont je ne me souviens pluskgb kitchen galerie bis restaurant

et 1 dessert aérien :kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant
mélange de glace aux fraises, de gianduja, le tout très peu sucré (le capuccino de pêches blanches au litchi me tentait bien aussi je dois dire…, de même que les 2 autres desserts, tout était très tentant…)restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurantrestaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant
Le tout, pour 37€ (suppléments sur les plats avec un produit noble comme le turbot, sinon, le menu est à 34€, et même à 24€ pour ceux qui ne prennent qu’entrée plat, ou plat dessert) .kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant

Cela les vaut très très largement.kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant kgb kitchen galerie bis restaurant
Cette adresse avait été indiquée partout comme LE restaurant de la rentrée en septembre 2009, et c’était tout à fait mérité… 

Il peut aussi être LE restaurant de cette prochaine rentrée selon moi !restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurantrestaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant kgb restaurant
Informations pratiques

KGB (Kitchen Galerie Bis) ,kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant
25, rue des Grands-Augustins, VIe. kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant
Tél. : 01 46 33 00 85.kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant
Tlj. sauf dimanche et lundikitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant kitchen galerie bis restaurant

CLAIRE DAMONT l’été, pâtisserie des gâteaux et du pain, Paris 15ème, un délice…

Les vacances à Bornéo approchent, et avec elles la perspective de perdre les 1 à 2 kilos injustement accumulés cette année (si si, injustement).

Il était donc temps de faire quelques infidélités à mes chouchous de Pain de sucre et d’aller faire un tour chez l’excellente pâtissière Claire Damont. Les très grandes pâtissières sont rares, (j’en connais deux pour ma part, Nathalie Robert de Pain de sucre, et Claire Damont justement), et c’est bien de les encourager !!

 

Et franchement, ce fut une réussite. Cette pâtissière sait parfaitement sublimer les fruits de l’été.

p1020457.jpg

Son fraisier à la pistache est divin,

de même que son choux aux cerises, très gourmand.

p1020458.jpg

Le cheesecake est aérien et même un peu flou :-) (désolée pour la photo ratée!!), avec un petit défaut tout de même, la pâte était mouillée et avait donc perdu tout son croustillant.

p1020459.jpg

A tester de toute urgence!

et pour ceux qui ne la connaissent pas : voir mon précédent article de 2008 :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/04/27/des-gateaux-et-du-pain/

 

autres articles qui peuvent vous intéresser :

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/03/24/mes-chouchous-pain-de-sucre/

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2008/07/28/un-gouter-au-plaza-athenee-en-compagnie-des-patisseries-de-christophe-michalak/ 

http://nourrituresterrestres.unblog.fr/2010/09/11/christophe-michalak-le-dieu-des-gourmands-est-de-retour/

 

Informations pratiques :  

Des gâteaux et du pain,

63, Bd Pasteur, 75015, Paris
01 45 38 94 16
Fermé le mardi

retrouvez ce blog sur Facebook : https://www.facebook.com/nourrituresterrestres

123456...10

A Propos

Vous parcourez actuellement les archives du blog Nourritures Terrestres.


lesrecettesdemaxtokenda |
Les petites recettes de Missti |
Spécialités portugaises |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | badb
| Zafferano64
| LEGUMES DE SAISON ET CUISINE